Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et alors cette fameuse intégration ?

Il y a plus d'un an maintenant je vous avais fait un article sur l'intégration à proprement parler. Pas la mienne et comment je ressentais les choses mais plutôt de manière générale. Je disais justement que lorsqu'on allait s'installer dans un autre pays que le notre il était tout bonnement normal de s'intégrer sinon autant rester chez soi. Mais maintenant qu'est-ce que je pense de tout cela ? Qu'est-ce que je pense de la fameuse intégration que je prônais auparavant ? 

Je vais partir dans les extrêmes, donc n'ayez crainte, puis après me situer : moi avant et moi maintenant.

 

Les non intégrés :

Eux ils sont en Chine pour l'argent et pour avoir une meilleure vie qu'au pays. Ils ne connaissent rien à la culture et s'en moquent éperdument. Des petites visites par-ci par-là comme quand on part en vacances sauf que là on vit sur place. Le Mandarin ? Pourquoi se casser la tête à l'apprendre ! Ca ne les intéressent pas... et puis zut ils ont qu'à parler anglais au moins ! Ils se plaisent à dire qu'ils sont mieux là que chez eux et qu'ils ne retourneraient pas au pays car ils ont un package expat de fou : aide au logement, aide pour l'école des enfants, aide pour les billets d'avion pour rentrer au pays, vacances d'expat en plus des jours fériés chinois, une Ayi pour faire le ménage et s'occuper des enfants...Pourquoi s'en priver ? Généralement suivi d'un total mépris pour les Chinois et leurs cultures qu'ils considèrent comme "inférieurs". On reste entre expats nous au moins on se comprend puis surtout on ne mange pas Chinois car on ne sait pas ce qu'ils mettent dedans. Les Colons nouvelle génération...

 

Les trop intégrés :

Ceux qui vivent en Chine, respirent la Chine, chantent la Chine, mangent la Chine...Bref comme on dit "des oeufs" : blancs dehors et jaune dedans. Ils sont complètement dans la culture, ne veulent pas rencontrer d'expats, pour eux la culture chinoise est meilleure que la Française, on mange mieux ici qu'en France d'ailleurs la nourriture française ne leur manque pas du tout, pourquoi retourner en France quand ici c'est mieux ! Ils parlent couramment le Mandarin cette superbe langue. "Et si seulement je pouvais prendre la nationalité Chinoise car je me sens Chinois dans la tête et dans le coeur !". Le pays est déjà très loin derrière... 

 

Moi au début de l'aventure : 

La France ouais c'est bien beau mais franchement l'Asie c'est beaucoup mieux ! Je ne veux plus rentrer je suis tellement heureuse ici, jamais je ne rentrerais ! Une nouvelle culture tellement belle, une bouffe que j'adore, tous les jours est une aventure différente, je veux ressentir la vraie Chine en ne parlant qu'avec des locaux car j'aime pas les expats. D'ailleurs pourquoi j'ai pas le droit d'avoir la nationalité Chinoise ?!

 

Moi maintenant : 

J'aime la culture Chinoise, elle m'intéresse et me plait beaucoup (raisons du blog d'ailleurs) mais quoi qu'il en soit je suis française et j'en suis fière. J'aime en effet la nourriture chinoise mais je me plait également à savourer la cuisine de mon pays. Je parle à des expats (des expats intéressés par l'endroit où ils vivent) car on se comprend puisqu'on vit la même chose puis ça me fait un point de repère, un sentiment de sécurité et surtout la possibilité d'avoir de très bons amis (petite ode à ma 姐). Ce n'est pas pour autant que je n'ai pas d'amis chinois. Il peut m'arriver de mettre une musique Chinoise à fond (林俊杰我爱你 !) et d'enchainer ensuite sur Gilbert Montagné et d'en être fière ! Se rendre compte que la culture chinoise a beaucoup à nous apprendre mais se rendre également compte que sur beaucoup de points ils auraient beaucoup à apprendre de nous (exemple : le Yuezi 月子, l'angoisse de toutes les femmes occidentales se mariant à des Chinois... Ce fameux mois (après avoir accoucher) sans bouger, sans se laver, sans regarder la télé, allongée à rien faire sur son lit...). PS : je ne vous parlerais jamais du Yuezi sur mon blog car je ne compte pas le faire et ma Ayi, dieu merci, est complètement ok avec ça. 

 

En bref je suis contente de celle que je suis maintenant. Je suis quelqu'un qui est attirée par la culture de là où elle vit, qui en apprend beaucoup, qui essaye toujours de comprendre avant de juger sur des actes qui sont incompréhensibles pour ma culture, je cherche toujours à me mélanger aux Chinois, j'essaye de faire en sorte de toujours m'intégrer et de ne pas rester dans ma bulle MAIS je ne suis pas Chinoise et je ne le serai jamais. Je ne peux pas changer totalement qui je suis et en fait je ne le veux pas. La France a fait la personne que je suis. Une personne qui a une bonne éducation, qui a pu faire de bonnes études, qui m'a permis d'accomplir mon rêve de partir à l'étranger, une personne qui est fan de hachis parmentier et de pot-au-feu, une personne qui sait reconnaitre un vrai pain français *nostalgie*...Je pense qu'il est très important de comprendre le sens d'intégration et de ne pas lui donner un sens trop extrême. Il faut s'intégrer dans le sens que le pays où l'on vit n'est pas seulement un endroit qui nous donne plus d'argent que chez nous mais il nous donne l'opportunité de vivre une vie enrichissante de nouvelles aventures, de nouvelles connaissances (des connaissances que nous n'aurions peut-être pas faites si nous étions restés en France) et un nouveau savoir. Il nous donne également la capacité de nous améliorer nous-même en nous faisant devenir meilleur : plus ouvert, plus tolérant, plus cultivé, plus altruiste. Il nous rend meilleur que ce que nous étions en arrivant mais en aucun cas il faut renier qui l'on est. Il faut garder en mémoire que même si nous sommes partis pour une vie meilleure, oui car on ne vit pas à l'étranger pour être pire que chez soi on ne va pas se leurrer, ce pays que nous avons quitté a fait de nous ce que nous sommes avec des valeurs différentes mais importantes. Il ne faut pas chercher à renier ses racines pour en avoir d'autres au contraire il faut embrasser les deux afin d'y découvrir non pas la richesse d'une racine mais de deux. Et en cela notre coeur devient plus riche encore. Je ne suis pas meilleure qu'un Chinois et ils ne sont pas meilleurs que moi non plus...mais ensemble, main dans la main, nous nous rendons meilleurs l'un l'autre. Sur mes papiers, je ne suis pas Chinoise mais Française et fière de l'être ! Mais dans mon coeur je suis Franco-Chinoise : J'aime la patrie qui m'a vu grandir et être mais j'aime aussi la patrie qui m'a vu devenir et je pense que ce qu'il y a dans mon coeur est plus important que tout le reste. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Béné 14/08/2017 05:03

Très bel article avec des mots tout à fait justes.
Je dirais que je me rapproche plus du groupe des trop intégrés dans le sens où je ne veux pas rencontrer de français (je ne m'entends généralement pas avec) mais pas au point de renier la culture française ou de trouver un des deux pays meilleurs.

Ca fait réfléchir sur son propre cas.

Krys / 克丽丝 14/08/2017 05:42

Merci Béné je suis très flattée que tu puisses trouver mon article correct. Je suis comme toi je ne m'entends généralement pas avec les expats Français car on ne vit pas du tout pareil. Je ne m'entends qu'avec les personnes qui vivent à peu près la même chose que moi.

tania 13/07/2017 06:24

très bel article
c est intéressant ton évolution
les 2 autres groupes font 1 peu frémir
tu dois en voir des phénomènes
c vraiment 1 défi l intégration

Krys / 克丽丝 28/07/2017 10:21

Oui j'ai vu vaguement. Malheureusement j'ai très peu de temps donc je n'ai pas pu voir l'article au complet

Krys / 克丽丝 13/07/2017 07:37

Merci Tania !
L'intégration c'est vraiment quelque chose et il est difficile de trouver sa place en fin de compte.
J'espère que tes vacances à Bali se sont bien passés !