Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Temple du Dieu de la Ville, Shanghai

Temple du Dieu de la Ville, Shanghai

Ce temple fut notre première "visite touristique" à Shanghai et ce n'était même pas voulu ! Nous étions encore avec Ayi à ce moment là donc cela remonte à fin Mars, trop en retard... Je voulais à la base aller à "Lao Jie 老街" (vieille rue) car Lonely Planet disait que c'était "une artère animée bordée de boutiques de souvenirs et de maisons de thé".

Temple du Dieu de la Ville, Shanghai

On avait pris un taxi qui nous a emmené dans une rue effectivement où l'on vendait des Qipao, des écharpes "en soie" qui ne coutait bizarrement pas très cher pour de la soie (20 yuans...), des chaussures. Puis bon pas très "Lao" (vieux) pour moi au vu des bâtiments ou du moins loin de l'idée traditionnelle que je m'en étais faite.

Temple du Dieu de la Ville, Shanghai

Bref j'étais déçue...Mais en continuant sur notre lancée nous sommes arrivés à une architecture qui déjà m'en mettait un peu plus plein les mirettes et me faisait rentrer dans ce que je recherchais. Je vous explique, là où nous sommes allés c'est "Lao Jie" mais ce n'est pas la rue dont parle Lonely Planet. La rue dont ils parlent s'appellent "Middle Fangbang Road 方浜中路" et effectivement c'est très animé et vous avez pleins de boutiques de souvenirs. Cette rue vous emmène également au Jardin Yu (Yuyuan 豫园, Yuan 园 voulant dire "Jardin" en Mandarin on ne dit pas "Jardin Yuyuan" mais "Jardin Yu" ou "Yuyuan"), lorsque vous sortez de la station de métro "Yuyuan 豫园" il faudra prendre la sortie en direction de cette rue là ou en direction de Yuyuan 豫园. Fermeture de l'aparté.

 

Temple du Dieu de la Ville, ShanghaiTemple du Dieu de la Ville, Shanghai

Et en s'enfonçant un peu plus dans la rue, on tombe sur cette magnifique entrée qui est donc l'entrée du Temple. J'avais coché ce temple sur Lonely Planet qui disait "qu'il valait la peine d'être visité" (ni plus ni moins) mais je n'avais aucune idée de ce à quoi il ressemblait ni où il se trouvait. Oui je suis comme ça je ne cherche rien sur Internet ni où ça se trouve avant de visiter un endroit, freestyle le plus complet ! Bref on a donc décidé de visiter le temple. 

D'ailleurs en parlant d'entrée, sur le toit vous pourrez voir deux dragons qui ont un rôle bien précis : cramer les impurs ! Non je plaisante ! Ces deux dragons sont là pour protéger les visiteurs. A l'époque, la ville était tout en bois et les incendies étaient fréquents donc la légende dit que ces dragons cracheraient non pas du feu mais de l'eau pour éteindre les incendies et donc protéger ses visiteurs. N'oublions pas qu'en Asie le Dragon est une créature céleste protecteur et doté d'une grande intelligence, non pas une créature maléfique détruisant tout sur son passage.

Temple du Dieu de la Ville, ShanghaiTemple du Dieu de la Ville, Shanghai

Lorsque l'on rentre, on voit la même chose que la photo du début de l'article : une cour avec un endroit où l'on dépose l'encens une fois que vous les avez allumés et prier. Vous trouverez de l'encens gratuit aux portes du temple. Ayi, Panda et moi nous sommes mis à prier. Non je ne suis pas bouddhiste mais athée et oui je prie avec Panda. J'ai toujours prié pour mes grands-pères et mon oncle, cela peut paraitre bizarre mais j'ai toujours prié pour eux. Et le fait que je prie dans des temples bouddhiques remontent à ma visite au Meng Sheng da Fo. Je ne savais pas comment prier les Bouddhistes et c'est Laolao 姥姥 qui m'a appris, donc depuis je prie dans les temples bouddhiques. Dans les premières salles se trouvent les fameux Dieux des Trois Etoiles du Bonheur : Fú, Lù et Shòu 福禄寿 que vous connaissez très certainement car ils sont très vénérés en Chine. Shou est un vieil homme avec un crâne chauve proéminent, maintenant vous vous souvenez certainement ! Mais aussi celle de Lǎozǐ 老子, le célèbre fondateur du Taoïsme. Leurs statues sont vraiment sublimes sachant que celle de Lǎozǐ 老子 est peinte en or. Je sais que je l'ai déjà expliqué sur la page Facebook mais je le répète, je ne vous montre jamais de photos de divinités car cela ne se fait pas en Asie de prendre des photos de divinités. Je peux comprendre qu'autant de beauté puisse nous fasciner mais cela est irrespectueux de prendre une photo des Dieux et de personnes priant devant eux. Il est bien sûr possible de prendre des photos de Bouddha se trouvant dans la nature, jamais en face, et jamais dans les temples. Et je pense qu'il est important pour nous de respecter le côté sacré d'une religion aux yeux de ses croyants. Pareil pour les moines, on ne prend pas de photos des moines sans leur accord préalable. 

A défaut d'avoir les photos des statues, je vous mets une photo de Fú, Lù et Shòu se trouvant sur le toit. 

Temple du Dieu de la Ville, Shanghai

On passe au reste du temple et encore une fois il va valoir faire marcher l'imagination car je n'ai pas de photos.

Ce que je ne vous ai pas dit est que ce temple est appelé Chenghuang Miao (Chénghuángmiào 城隍庙) en Mandarin. Dans la religion traditionnelle Chinoise, Chenghuang qui est une déité qui veille au bon ordre terrestre et infernal de sa circonscription et qui a un peu un rôle de maire ou de préfet. Justement ce temple commémore justement l'élévation de Shanghai à un statut municipal d'où le rôle "politique" des déités. Ce temple vénère 3 dieux :

- Huo Guang, un très célèbre chancelier de la Dynastie Han. Il est connu pour avoir destitué un Empereur, le prince He de Changyi, pour le bien de l'Etat et en a mit un à la place, l'Empereur Xuan des Han, plutôt que de se mettre lui-même sur le trône. Un chic type ! 

- Qin Yubo, un Shanghaïen ayant vécu pendant la Dynastie Yuan et travaillé au service civil. Quand l'Empereur Hongwu créa la Dynastie Ming, il récita deux sermons pour pouvoir servir à la cour de l'Empereur à laquelle il fut reçu. Il eut plusieurs rôles dont celui de Chef de l'Examination Impériale. A sa mort, il fut proclamé par l'Empereur Hongwu lui même "Dieu de la Ville de Shanghai".

- Chen Huacheng, un général de la Dynastie Qing et responsable de la défense de la ville pendant la Première Guerre de l'Opium. Il a fait voeu de défendre le Yangtze jusqu'à sa mort et fut tué durant la bataille par un Anglais.  

 

La première salle centrale est donc destinée à Huo Guang accompagné de ses adjudants et huissiers d'états. N'oublions pas que généralement dans les temples chinois la divinité la plus vénérée se trouve à l'arrière du temple. Derrière Huo Guang, il y a un petit couloir avec pleins de figurines de divinités bouddhistes (si je ne dis pas de bêtises) qui sont les divinités annuelles du cycle sexagésimal Chinois de 60 ans. Il y a aussi des petits stands vendant des rubans sur lesquels vous pouvez écrire votre voeu pour le Dieu de votre année puis l'accrocher sur l'endroit prévu à cet effet mais aussi des médaillons bouddhiques. Il y a une statue qui ne m'a rendu pas bien c'était un Dieu avec des mains et poignées qui sortaient de ses yeux et les yeux se trouvaient bien sûr dans les paumes de celles-ci. Je sais les dieux sont la pour protéger et non pour faire peur mais celle-ci me fait me sentir mal à l'aise...Dans la deuxième salle se trouve Qin Yubo. Et enfin dans la dernière cour, vous y trouverez sur la droite des divinités féminines tel que Guan Yin 觀音 très célèbre bodhisattva de la compassion et sur la gauche Guan Di le dieu de la richesse et patron de nombreux artisans. Son visage et son arme vous dit quelque chose ? C'est normal car il est la version divinisé de Guan Yu 关羽 le célèbre Dieu de la Guerre. Guan Yu venant du Shanxi, Panda a bien évidemment prié Guan Yu. Je vous mets une photo de Guan Yu qui se trouvait sur le toit ! On trouvera aussi à gauche Wenchang 文昌帝君 dieu de la littérature très souvent prié par les étudiants pour qu'ils puissent réussir leurs examens et bien sûr les mères de ces derniers. Dans la dernière salle se trouvera donc le Dieu de la Ville le visage tout de rouge peint et donc on suppose Chen Huacheng dans le sens où les dieux de la guerre (exemple : Guan Yu) sont souvent représenté avec le visage rouge. 

Temple du Dieu de la Ville, Shanghai

 Ce qui est drôle c'est de savoir qu'avant chaque ville de Chine avait son temple du Dieu de la ville et pourtant Beijing n'en a pas ! De nos jours, le terme "Temple du Dieu de la Ville" ne se réfère plus uniquement au temple lui même mais aussi à tout le quartier traditionnel autour de celui-ci qui forme le vieux Shanghai. Et si vous retournez à la première cour, vous trouverez sur votre droite (si vous vous trouvez en face de l'entrée) une petite sortie vous menant directement à cet endroit qui est juste sublime car pour le coup très traditionnel, une vraie merveille. Pour toute la partie "commerciale" de ce quartier traditionnel, on l'appelle plus communément "Marché Touristique de Yuyuan". Ca fait vraiment business mais qui vaut définitivement le coup d'oeil ! Je vous en parlerai très prochainement ! 

Temple du Dieu de la Ville, Shanghai
Temple du Dieu de la Ville, ShanghaiTemple du Dieu de la Ville, Shanghai
Temple du Dieu de la Ville, Shanghai

Je trouve très mal venu de la part de Lonely Planet de mettre seulement une petite phrase "vaut le détour" concernant ce temple car ce temple mérite vraiment d'être vu et qu'on s'y intéresse ! C'est pour le coup le vrai Shanghai ! L'intérieur du temple est sublime et les toitures sans parler des statues le sont également ! En arrivant à Shanghai on pourrait se dire que cette ville c'est uniquement les Concessions Etrangères, la modernité mais grâce à ce genre d'endroit on retrouve l'essence même de la Chine et de Shanghai, c'est une vraie merveille dont on redemande ! 

Il est possible d'entendre parler de lui sous le nom "Ancien temple du Dieu de la Ville" car celui-ci remplace le nouveau qui n'existe plus. Le "Nouveau" fut crée lors de la Seconde Guerre Sino-Japonaise. La vieille ville étant occupée par les Japonais qui ne s'occupaient plus des Concessions Etrangères. Les croyants se trouvant donc aux Concessions n'avaient plus accès au Temple de la vieille ville et ils se mirent à créer un nouveau temple et un nouveau lieu de commerce dans la Concession Internationale de Shanghai qui est maintenant Yan'an Lu et Jinling Lu. C'est dans les vieilles marmites que l'on fait les meilleures soupes donc, après la Seconde Guerre Mondiale, tout le monde s'est remis à aller à l'Ancien Temple du Dieu de la Ville. Donc tout fut détruit en 1972, mais on continue de parler de "Nouveau Temple du Dieu de la Ville" pour décrire les alentours de Yan'an Lu et Jinling Lu.

 

Histoire : Le Temple du Dieu de la Ville de Shanghai était à la base le Temple du Dieu Jinshan dédié à Jinshan ou "Montagne d'or", une ile située dans la côte Sud de Shanghai. Il fut converti en celui que nous connaissons de nos jours en 1403 durant la Dynastie Ming sous l'ère de l'Empereur Yongle. Mais c'est durant la Dynastie Qing que le temple gagna en popularité, les résidents des bâtiments de la vieille ville et des alentours y allèrent prier pour la paix et la richesse. Il atteignit sa taille actuelle pendant l'ère Daoguang. Sa popularité a emmené à l'ouverture de commerce dans les environs du temple et de transformer les alentours du Temple à ce que nous connaissons de nos jours. 

Justement en parlant de business, je ne vous avais jamais dit que les familles ayant un commerce vont tous prier ensemble le premier jour de l'année lunaire pour y demander la prospérité du commerce. Par ensemble je veux dire tous les hommes, les femmes sont interdites d'y aller ! Pourquoi ? Intéressons nous au célèbre "Yin et Yang", rappelons nous : les hommes sont le "Yang" donc le Soleil et le Feu, qu'on peut considérer comme la vie. Les femmes sont le "Yin" donc la Lune et la Glace donc plutôt perçu comme la mort. Bon après le principe du Yin et du Yang est plus complexe mais je n'en parlerai pas ici. Mais en gros les femmes c'est pas bon signe et aucune n'a le droit de prier avec les hommes ce jour là. Tous comme les business woman, car oui il en existe en Chine, elles n'aiment pas être servies par des femmes encore une fois à cause du Yin et du Yang et vont préférer être servies par des hommes. 

On reprend notre histoire ? Durant la Revolution Culturelle, le temple fut fermé et utilisé pour d'autres raisons, le hall principal fut par exemple utilisé comme bijouterie. Pour le coup ça change totalement de fonction. En 1951, le conseil d'administration du temple fut dissout et fut donné à l'Association Taoïste de Shanghai et devint donc un centre Taoïste. L'institution a fait quelques changements au sein du temple, comme enlever la statue de Yanluowang qui est le Dieu des Morts (connu sous le nom de Yama pour les Hindous) et mettre à la place l'accent sur la spiritualité Taoïste. 

En 1994, le temple reprit sa fonction initiale de temple mais cette fois-ci hébergeant des moines Taoïstes, il est d'ailleurs très intéressant de voir leurs vêtements. Le temple, le jardin Yu et les rues avoisinantes font maintenant partis d'une zone piétonne réservée au commerce, à la restauration et activités touristiques. 

Il y eut une complète restauration du temple entre 2005 et 2006, ce qui a permis la réouverture des lieux de prières de celui-ci en Octobre 2006 dont les processsions sont menés par des prêtres Taoïstes. 

 

Temple du Dieu de la Ville

Métro : Yuyuan (ligne 10) 

Tarif : 10 yuans (environ 1,36€)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article