Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Premier site du PCC, Shanghai

Premier site du PCC, Shanghai

Je pense clôturer la partie de Xintiandi avec cet article car ce musée se trouve dans la même allée que le "Musée en Plein Air des Shikumen" dont je parlais ici. Je vous en parle en dernier car c'est clairement l'endroit que j'ai le moins aimé, forcément car je ne me sens pas si concernée que ça par le sujet.

Je sais que chacun à son avis sur la question, loin de moi l'idée de faire une apologie ou une critique du PCC. Il y a des choses qui ont été bien faites et d'autres mal faites mais voila encore une fois je ne parle de cet endroit que d'un point de vue purement neutre comme j'essaye de le faire à chaque fois.

Alors déjà il faut savoir que c'est gratuit ! Mais ce n'est pas parce que c'est gratuit que vous n'avez pas besoin de billet ! Pour avoir son billet, direction les bornes de l'entrée. Pour les personnes Chinoises, il faudra passer sa carte d'identité sur le scanner et pour les personnes de nationalité étrangères votre empreinte digital vous permettra d'imprimer votre ticket. Franchement ça fait un peu flipper de mettre ses empreintes digitales dans une base de données...Enfin bref on rentre et on a une immense gravure en pierre de toutes les personnes les plus importantes du Parti. Forcément, au centre, on reconnait Mao Zedong et tout le reste je suis un peu perdue...

Premier site du PCC, Shanghai

Au début du musée, on nous explique comment est venue l'idée du Parti Communiste. L'invasion étrangère, l'invasion Japonaise...ça a forcément agacé les Chinois qui voulait un peu reprendre les droits sur leur pays, ce que je peux tout à fait comprendre, d'ailleurs le ton employé est assez virulent. Ce n'est pas de ma faute et je ne suis pour rien dans tout ce qu'il y a eu mais je dois avouer que j'étais tout de même mal en lisant la colonisation de la Chine par les puissances étrangères. Forcément j'étais la seule étrangère du musée, avec une petite famille de Russes...La plupart du musée est en Chinois/Anglais.

Premier site du PCC, ShanghaiPremier site du PCC, Shanghai

Après on apprend comment la mise en place s'est faite et les personnes ayant joué un grand rôle dans le Parti et leur petit résumé. Il y en a une petite dizaine et encore une fois le seul que je connaisse vraiment est Mao Zedong. Les 5/6 premiers sont ceux qui ont mené à bien cette idée et le reste sont en gros des "traîtres", ceux qui ont fuient le Parti et donc le sort n'est pas top-top. Il faut savoir qu'il y a bien évidemment des "gardes" dans les salles qui vérifient un peu qu'il n'y ait pas de problème et pour votre sécurité je vous déconseille donc de faire des commentaires inappropriés dans ces lieux. Tout comme à Tian'anmen il est fortement déconseillé de dire quoi que ce soit sous peine que quelqu'un vous entende et vous embarque. 

Premier site du PCC, ShanghaiPremier site du PCC, Shanghai
Premier site du PCC, Shanghai

Après on explique comment petit à petit cela s'est mis en place : le Marxisme etc...Vers la fin on commence à montrer des peintures des différentes réunions du PCC dont celle sur le Lac de l'Ouest de Jiaxing dont je vous avais parlé.

Premier site du PCC, ShanghaiPremier site du PCC, Shanghai

Après on se retrouve dans un couloir, au plafond une immense "télé" montrant un ciel bleu avec des nuages et sur les murs des photos des personnes ayant aidé au PCC avec bien sûr notre très cher Lei Feng et une apologie sur le PCC. 

Premier site du PCC, ShanghaiPremier site du PCC, Shanghai

C'est pas franchement le musée à voir lorsqu'on est à Shanghai bien sûr on a beaucoup mieux à faire je ne vous l'apprends pas ! Mais si vous êtes intéressés sur le pourquoi du comment, en essayant de faire la part des choses, peut-être y apprendrez vous quelque chose d'intéressant sur le sujet et poursuivre votre visite vers les autres sites du PCC se trouvant dans Shanghai.

 

Premier Site du PCC 

Métro : Xintiandi (ligne 10 et 13)

Tarif : Gratuit  

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article