Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Temple Jogye-sa, Seoul

Le Temple Jogye-sa, Seoul

Je voulais à tout prix voir ce temple car je l'avais vu en fleurs dans une video de 2hearts1seoul lors de l'évènement de la naissance de Bouddha me semble-t-il et je l'avais trouvé sublime. Déjà on a mis 2h à le trouver car, mon coréen n'étant pas assez bon, les Coréens pensaient que nous voulions aller aux tombes Jongmyo alors que pas du tout. Mais le centre d'informations d'Insa-dong avait parfaitement compris mon "Jogye-sa odisoyo ?" (Où se trouve Jogye-sa), ce qui a regonflé mon égo, et nous sommes donc parti en sa direction. Ce que j'aime dans ce temple c'est qu'il se trouve en plein milieu de tous les immeubles et comme vous le savez j'aime trouver cette touche de tradition en plein milieu de toute la modernité. La modernité ne tue pas la tradition ni la culture mais lui donne une autre dimension. J'ai adoré l'entrée du temple mais sans les fleurs ça lui donnait une touche en moins. L'entrée par la porte représente la séparation entre le monde des mortels et le monde de Bouddha. 

Le Temple Jogye-sa, SeoulLe Temple Jogye-sa, Seoul

Nous étions 3 chats à nous promener dans la cour du temple. Contrairement au Temple des Lamas à Beijing, le temple n'est pas ouvert mais fermé donc on l'enlève ses chaussures pour rentrer à l'intérieur et y voir Bouddha qui semblait immense vu de l'extérieur. Nous ne sommes pas rentrés car Panda s'est senti très mal à l'aise. En fait à l'intérieur on y voit beaucoup de fidèles accroupi sur des petits coussins et les moines récitent les paroles bouddhiques en coréen et avec beaucoup de musique en fond. Panda s'est tellement senti mal à l'aise à l'écoute, qu'il m'a même dit "Mais c'est une secte ça !". C'est vrai qu'après avoir vu les temples Chinois je ne m'attendais pas à ça. En Chine, même dans le silence, on sent quelque chose de très fort mais là je me sentais moi-même pas très à l'aise. Par contre il faut savoir qu'en une demi-heure voire moins, vous avez fait le temple. 

Le Temple Jogye-sa, Seoul
Le Temple Jogye-sa, SeoulLe Temple Jogye-sa, Seoul

Le temple est lui même le siège de l'ordre Jogye, qui est le bouddhisme traditionnel coréen (seon, un dérivé du bouddhisme zen japonais), et ce depuis 1936. Mais le temple lui-même fut construit en 1395 soit au commencement de la Dynastie Joseon. Le vrai nom du temple était à la base Hwanggak-sa, le nom actuel de Jogye-sa vient de Taego-sa nom qui lui avait été donné pendant l'occupation Japonaise. Pendant cette période, il a d'ailleurs été l'une des plus grandes forteresse du Bouddhisme Coréen et a réussi à empêcher sa suppression par les Japonais. C'est en 1954 qu'il prit son nom actuel. En rentrant dans le temple, on peut remarquer qu'il y a des pins, deux pins Napoleoniens, qui ont plus de 500 ans dont l'un fut apporté par des missionnaires Chinois pendant la Dynastie Joseon. Celui importé par les missionnaires Chinois est classé Monument Naturel car il provient d'une espace rare. Sur la gauche on peut y trouver une pagode de sept étages qui contiennent des reliques de bouddha. Je rappelle que Bouddha n'est pas le nom d'une personne mais un "statut". Le Bouddha étant celui ayant atteint le panirvana et donc l'Eveil, au dessous se trouve les Boddhisattva qui peuvent aussi bien être des hommes que des femmes et que ces personnes auraient pu atteindre l'Eveil et devenir Bouddha à leur tour sauf qu'ils ont décidé de renoncer à celui-ci afin d'aider le commun des mortels à trouver le droit chemin. Je m'arrêterais ici car je n'en sais pas plus par la suite. Jogye-sa propose aussi des templestay, afin de pouvoir partager la vie des moines et en connaitre un peu plus sur la culture Bouddhique Coréenne. 

Le Temple Jogye-sa, Seoul
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article