Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Beijing, un bon endroit pour s'expatrier en Chine ?

Surement la question que vous vous posiez tous ! 

Beijing est-elle, selon moi, un bon endroit pour s'expatrier ?

Je vous répondre en 36 points très différents...Non je plaisante ! Je vais replonger un peu dans mon BAC Littéraire et je vais vous faire une "Thèse, Anti-Thèse, Synthèse" avec bien sûr une petite intro digne de ce nom ! 

Beijing est la capitale de la République Populaire de Chine. "Bei" qui signifie Nord et "Jing" qui signifie Capitale tout simplement si on colle les deux cela donne "Capitale du Nord" c'est vrai les Chinois ne se sont pas foulé ! Elle est donc situé dans le Nord de la Chine, ça on l'a bien compris, et c'est à elle toute seule une municipalité de 16800km2 bordant le Hebei et la municipalité de Tianjin. Celle-ci est considérée comme le pouvoir politique et culturelle du pays.

 

 

Beijing : un savoureux contraste de modernité et de traditions.

 

Quand on est nommée direct par les Empereurs comme "THE" place to be forcément ça donne des ailes ! Déjà il faut savoir pourquoi ils l'ont nommé "Capitale". L'Empereur est l'enfant du ciel, celui qui transmet la parole divine sur Terre, et donc forcément il faut protéger ce-dit trésor ! Donc il y avait pleins de personnes chargés de s'assurer de sa sécurité ! Bien évidemment les gardes, l'armée...mais aussi ceux qui se chargeaient de trouver un endroit où il n'arriverait rien à l'Empereur. Ni typhon, ni tremblement de terre, ni tornade, ni tsunami...bref un lieu parfaitement safe ! Et pour cela bien sûr il y avait pleins de tests qui avaient été fait en amont pour s'assurer de tout cela. Donc voila Beijing est l'endroit parfait pour préserver l'Empereur. De plus la Cité Interdite, désolée pour l'info qui n'arrive que maintenant, est placée sur un lieu non pas au hasard. Non on s'est pas dit "Tiens on va la foutre là car il y a pas mal d'espace et le sol n'est pas friable" que nenni ! La Cité Interdite fut placé la par rapport à un calcul des étoiles et au Feng Shui  et d'ailleurs Wangfujing est considérée comme l'une des allées Royales. Bref tout ça pour dire que Beijing, avec le passage de nombreuses Dynasties et Empereurs ayant marqué la Chine, est bien ancrée dans la tradition. D'ailleurs les fameux monuments qui la composent en plus de la Cité Interdite (Temple du Ciel, Palais d'été) sont là pour nous le rappeler. Mais elle se bat aussi pour avancer dans la modernité du 21e siècle. La ville est très branchée hi-tech, le réseau de métro est tout de même élaborée et on peut aller facilement dans toute la ville, mais sans parler de technologies...les Pékinois essayent de s'ouvrir au monde et de prouver que la ville est dans une nouvelle optique de dynamisme, ex : les Jeux Olympiques de Beijing. Même si cela fait bien longtemps, ils sont fiers de cette image et c'est pour cela qu'ils avaient entrepris plusieurs rénovations et plusieurs aménagements pour rendre cette ville plus attrayante pour les Occidentaux. Et puis même d'ouverture d'esprit ! Mais attention le Pékinois est fier de ses racines chinoises, de ses traditions, de sa culture vieille de 5000 ans. Mais imaginez vous 5000 ans d'histoire dont certaines moeurs existent encore à l'heure actuelle ! Parfois il est compliqué de mêler la modernité et la tradition et c'est en cela que Beijing est palpitante : de sentir l'effusion historique et l'effusion moderne se battre et essayer de cohabiter en harmonie comme avec par exemple les Hutong : le Gouvernement veut loger les personnes des Hutongs dans des bâtiments avec de meilleurs conditions et pourtant les personnes habitant dans des Hutongs sont très attachés à leur patrimoine et ne veulent pas en partir. Cela nous apprends beaucoup de choses sur eux et même sur nous et nos rapports à nos propres traditions. 

Beijing : une vision locale malgré son statut de Capitale mondiale ?

Mais voila le problème de Beijing : la localité. Attention ce n'est pas un immense problème qu'il faut éradiquer ! Je ne dis pas ça ! Mais malgré le fait d'être une Capitale, elle ne porte pour moi que le statut. Je ne dis pas qu'à Paris tout le monde parle Anglais bilingue mais tout le monde baragouine ne serait-ce qu'un mot. A Beijing ne vous attendez pas à cela car personne ne parle autre chose que Chinois. Je ne parle pas des hôtels et centres d'intérêts (quoi que certains..), je vous parle d'un point de vue vie de tous les jours. Si vous ne parlez pas un minimum Chinois et si vous ne prenez pas des cours vous êtes mal tombés. Et je parle en connaissance de cause ! Même dans une rue telle Wangfujing personne ne parle Anglais et personne ne cherche également à se faire comprendre. On va essayer de vous faire comprendre et si vous n'y arrivez pas on va pas chercher midi à 14h. Bien sûr il faut savoir s'immerger mais quand vous essayez et que parfois vous n'y arrivez pas ça fait parfois plaisir de ne pas se sentir isolé. Sauf que la plupart du temps, quand vous êtes dans mon cas, vous vous sentez bien seuls. Bon après vous avez la possibilité de ne sortir qu'entre expat et là c'est comme si vous étiez en France mais je ne parle pas de ce genre d'expérience. De plus, parfois on a envie de pouvoir retrouver des produits importés mais là encore les endroits se compte sur la main et ne pensez pas que vous allez pouvoir trouver un supermarché tel Tang Frères dans Beijing. Je vais pas vous parler de la population car c'est comme cela dans à peu près toute la Chine mais je vais vous parler du temps. Primo, les taux de pollution peuvent facilement atteindre les 400 donc vous imaginez bien que vous sortez la plupart du temps avec votre masque sur le nez et puis quand bien même ça ne fait pas barrière non plus. Donc les migraines, les maux de gorges, une sensation désagréable dans le nez vont vite devenir vos meilleurs ennemis. Puis sans parler du fameux Eté-Hiver Pékinois : l'été il fait une chaleur insoutenable pour ne pas dire insupportable avec des déluges de pluies qui ne rafraîchissent pas l'air et enfin l'hiver où il fait un froid polaire et même faire l'oignon ne suffit pas et contrairement à par exemple Harbin, Beijing ne fait pas rêver sous la neige. 

Conclusion :

 

Malgré la beauté du patrimoine historique et ce retour dans le temps que nous propose Beijing, pour ma part, je ne pense pas que Beijing soit le meilleur endroit pour s'expatrier. Comme je l'ai déjà dit, certes, vous pouvez habiter Sanlitun le quartier des ambassades et rester entre expats vous vous sentirez comme à la maison mais c'est pas le type d'expérience que je veux. Je ne veux pas ce type d'expérience mais je voudrais pouvoir avoir par moment des repères et me dire que je peux faire certaines choses facilement ce qui n'est pas le cas. J'aurai pourtant penser qu'une capitale avait plus de capacité pour expatrier qu'une autre ville aussi grande mais moins importante et j'avais tort. Je ne veux pas vivre en expatriée mais je ne veux pas me sentir pas à ma place et c'est ce que je ressens à Beijing. Après pour quelqu'un qui sait manier le Mandarin et qui est totalement immergé dans la culture je pense qu'il est plus facile de s'y sentir à l'aise. Le climat est quelque chose que je redoutais mais je ne m'attendais pas à cela et encore moins à avoir les conséquences de la pollution aussi vite ce qui rends presque chaque sortie désagréable. Je pense qu'il est plus agréable de venir visiter Beijing le temps d'un long week-end afin de profiter des différents monuments reliés aux Grandes Dynasties Chinoises ainsi que de, bien évidemment, profiter d'un canard Pékinois mais qu'en tant que touristes rien de plus. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mango 05/11/2016 10:07

J'ignorais que les Pekinois ne parlaient pas un mot d'anglais. Les capitales sont par nature très cosmopolites et la génération d'aujourd'hui parvient généralement à baragouiner dans la langue de Shakespeare. En revanche, ce n'est pas toujours le cas ... Je suis allée à Rome l'année dernière et j'ai constaté que les Romains ne parlaient ni anglais ni français. Les restaurateurs, les professionnels de l'hôtellerie ne s'expriment qu'en italien (il faut savoir que je n'ai jamais appris cette langue et que mon copain a toujours été le dernier de sa classe en italien ...). C'est simple : il a fallu attendre de visiter le Colisée pour tomber sur des guides qui maîtrisent une langue étrangère. La nôtre étant franco-italienne, je peux te dire qu'on s'est régalé tellement ses explications étaient riches en anecdotes .

Tu as raison de ne pas vouloir rester qu'entre expatriés. La situation est loin d'être confortable mais il faut savoir se faire violence pour apprendre la langue d'un pays. L'exemple de l'Angleterre est flagrant. Il y a tellement de français qui s'y sont installés qu'on peut ne pas parler anglais ! Mon copain est parti à Southampton pendant sa deuxième année d'école d'ingénieur (ça remonte déjà à plusieurs années) et son niveau s'est très peu amélioré parce qu'en dehors des cours, il ne pratiquait pas l'anglais. Aujourd'hui, il regrette de ne pas avoir fait davantage d'efforts (on va dire qu'il était jeune, il avait 23 ans à l'époque. A 32 ans, il réagirait différemment).

Merci pour ton article. Il est super, comme d'habitude ;-)

Krys / 克丽丝 06/11/2016 02:51

Toute l'Italie ne sait pas parler Anglais heureusement je parle Italien donc je n'ai pas ce problème sinon je n'imagine même pas ! Pour ce qui est de Londres cest ce qui m'avait déranger de voir autant de Français... Je vais voir si je peux trouver du temps pour prendre deux trois crois...
Merci Mango de ton soutien. ^^