Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Etape d'expat : Apprendre le Chinois ?

Etape d'expat : Apprendre le Chinois ?

Le titre est bien "Apprendre le Chinois" avec un point d'interrogation. Pourquoi avec un point d'interrogation ? Je sais qu'il peut paraître logique pour certains d'apprendre la langue du pays dans lequel on va habiter, histoire de pouvoir se faire comprendre/se faire des connaissances mais pour d'autres cela ne semble pas nécessaire. J'avais lu une fois, concernant la Chine, qu'il y avait des personnes qui malgré plusieurs années passées là-bas ne parlait pas un mot de Chinois (Bonjour/Au Revoir exclus) ! Soit parce qu'ils étaient dans des entreprises de la même nationalité que la leur (ex : Entreprise Française) et donc le personnel parle leur langue natale, soit parce qu'ils sortaient qu'entre expatriés donc ils pouvaient parler Anglais.

Non pas que j'ai un problème contre les expatriés car j'en suis moi-même une et sûrement que je serait très contente de pouvoir parler Français/Anglais avec quelqu'un d'autre que Panda, de rencontrer des personnes d'autres horizons mais...tout de même si on vient dans un autre pays c'est pour pouvoir goûter autre chose, s'intégrer, s'intéresser, connaitre un autre mode de vie sinon autant rester chez soi qu'en pensez-vous ?

Voila un débat fort intéressant que je vous donne : Expatriés : Devons-nous nous intégrer ? Devons-nous apprendre à nos enfants (pour les familles expatriés) à s'intégrer et donc leur faire apprendre une nouvelle langue ?

Pourquoi ai-je décidé d'apprendre le Chinois Mandarin ?

Je tiens à préciser que j'apprends le Chinois Mandarin Standard qui est la langue officielle de RPC (République Populaire de Chine), Taïwan et Singapour. Elle aussi celle qui est enseignée à l'école. Le Chinois comporte 7 grandes langues mais n'étant que peu renseignée je vais pas m'étendre sur le sujet.

Etant en couple avec un Chinois qui parle Français, ayant un travail où tout le monde parle Anglais et habitant à Beijing qui est une ville internationale (donc avec des écritures anglaises) j'aurais pu apprendre que le strict nécessaire pour me faire comprendre en faisant les courses par exemple.

- La première raison de mon apprentissage étant bien sûr de pouvoir parler avec Panda. Certes il parle Français donc nous n'avons aucun problème de communication, si nous avons un problème sur un mot ou un sujet on se le dit en Anglais MAIS il est quand même natif Chinois et c'est important pour moi de m'intéresser à lui et à sa culture. Je souhaite également pouvoir parler à sa famille, qui elle ne parle que Chinois, car c'est très frustrant de vouloir s'intéresser/de vouloir parler mais de ne pas pouvoir. Après nous parlons un peu chinois vite fait entre nous même si je doute que nous soyons un couple sinophone un jour, nous avons toujours parlé Français donc je pense que cela restera comme tel. Mais si nous venons à avoir des enfants j'aimerais qu'il leur parle en Chinois et pouvoir comprendre ce qu'ils se disent. Nous n'en sommes pas encore là mais vu la manière de pensée chinoise nous y arriverons forcement tôt ou tard.

- La deuxième raison étant le travail. Même si nous parlons tous Anglais c'est quand même sympa pour les collègues que quelqu'un essaye de communiquer avec eux dans leur langue. De plus, ça me permet d'avoir aucune restriction de clientèle à cause de la barrière de la langue.

Etape d'expat : Apprendre le Chinois ?

Avec Panda ou avec un professeur ?

Nous en avons déjà parlé avec Panda et il est préférable que ce ne soit pas lui qui m'apprenne. Enseigner c'est un vrai métier et pas tout le monde peut le faire, Panda sait qu'il n'en est pas capable car il a "appris des basiques dans son plus jeune âge qu'il ne saurait expliquer car c'est inné pour lui". Je le comprends car je ressens pareil au niveau du Français. Donc pour m'avancer, j'ai pris la "méthode Assimil" qui fait atteindre le niveau B2 (intermédiaire). Je ne saurais que vous le recommander car il est vraiment très bien expliqué avec le Français/ le Pinyin et les caractères, les méthodes et leçons sont faciles à comprendre, il est agréable à lire. Vous pouvez acheter soit le livre seul ou le livre avec MP3 et/ou CD. Je vous en reparlerai dans un article bien à lui. Le Chinois étant une langue à tons il est préférable de prendre une méthode avec une piste audio pour apprendre à dire correctement les mots. Vous avez également la "méthode Ping et Pang" qui est aussi bien expliqué que la méthode Assimil et facilement compréhensible. C'est ce que j'avais avant Assimil et apparemment il est recommandé par les ambassades. Tout ce qui est Harrap's et autres je suis désolée je déteste ! Une fois la méthode Assimil terminée, je ferai en sorte de trouver des cours sur Beijing afin d'atteindre les niveaux C2/C1 (courant).

Parler ? Lire ? Ecrire ?

Personnellement je suis quelqu'un de très entière c'est soit tout soit rien. J'ai donc décidé d'apprendre à parler Chinois ainsi qu'écrire et lire les caractères. Pour moi, on peut pas apprendre une langue à moitié. Bien sûr tout dépend de l'utilité mais personnellement il m'est impensable de savoir parler sans lire et sans écrire ça crée un "faux savoir". Pour moi ça fait parti d'un ensemble que l'on ne peut séparer.

Comptes-tu passer le HSK ?

Pour ceux qui ne connaissent pas le HSK, c'est l'équivalent du TOEIC/TOEFL pour l'Anglais, le JLPT pour le Japonais qui sont des test d'aptitude organisée pour les locuteurs non-natifs afin de certifier leur niveau de langue. Donc le HSK c'est pour le Chinois. Pour répondre à la question : oui, je compte bien passer le HSK qui compte 6 niveaux. Mais je vous reparlerai de tout cela en temps et en heure.

Chinois : Facile ou difficile ?

Je ne vais pas vous mentir le chinois, qui ne fait pas partie de la même famille que le Français, n'est pas la plus facile des langues aussi bien au niveau de la prononciation que de l'écriture. Elle demande beaucoup de rigueur, de motivation, la persévérance et d'amour (non je ne suis pas folle) car si vous n'aimez pas la langue que vous apprenez (ex: l'Allemand et moi) vous ne prendrez aucun plaisir à l'apprendre et donc vous allez très vite laisser tomber.

Est- ce que vous aimeriez que je vous fasse des articles pour que vous puissiez apprendre "un peu" le Chinois ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Bibliblogueuse 08/05/2016 12:45

Article vraiment intéressant. Je suis d'accord sur le fait que lorsque l'on s'expatrie (surtout si c'est par choix et non contraint et forcé par son entreprise), il convient de faire des efforts pour s'adapter au pays qui nous accueille. Maîtriser la langue, évidemment, est une des façons de montrer son intérêt pour la culture et le pays. Je prends des cours (moi je suis au Japon), et on ne peut pas dire que ce soit très facile : 3 systèmes d'écriture mélangés par exemple et des niveaux de langue très nombreux selon la personne à laquelle on s'adresse etc. Il faudrait que je révise mes cours, mais je n'en ai malheureusement pas le temps. C'est d'autant plus difficile qu'à la maison et au travail, je ne parle pas japonais... Mais cela me plaît et quand j'arrive à dire une phrase complète, quel plaisir !

Krys / 克丽丝 08/05/2016 13:21

Coucou Bibliblogueuse !

Je suis contente que tu ai trouvé mon article intéressant =)
Pour sur le Japonais n'est pas simple ! J'ai beau avoir fait un peu de fac de Japonais mais je trouve cette langue assez compliqué voire plus que le Chinois ! Après quand on a pas de situation pour le parler ça c'est sûr que c'est un peu plus compliqué ainsi que de trouver le temps dans une vie, surtout si tu me dis que tu es au Japon, à 100km/h ! J'ai le même sentiment que toi je me sens tellement bien quand j'arrive à faire une phrase complète j'ai l'impression de m'être surpassée et ça me donne envie de m'améliorer ! En tout cas quel chance tu as d'habiter un si beau pays =)

Laurie 17/04/2016 18:31

J'aime bien ton point de vue mais je nuancerais le terme "intégrer". J'adore la Chine, je veux vraiment pouvoir mieux parler Mandarin et j'adore vivre ici mais je connais un certain nombre d'expatriés qui ont quitté la Chine parce qu'ils ne se sentaient pas intégrés malgré le bilinguisme et des années passées dans le pays. Nos cultures sont extrêmement différentes et pour un certains nombre de Chinois on reste un "Laowai" quel que soit le nombre d'années passées en Chine. Ce n'est pas seulement une question de volonté de la part de l'expatrié.

Krys / 克丽丝 08/05/2016 13:41

Bien au contraire merci à toi de m'avoir écrit ! Au début ça fait peur c'est vrai mais en fait au final c'est plutôt simple ! Quelle chance tu as, normalement j'irai peut-être cet hiver ^^ J'espère bien évidemment voir le Japon et si tu as des bonnes adresses je serais ravie de les lire ;) J'espère que tu apprécieras la Chine =)

Bibliblogueuse 08/05/2016 13:35

Merci pour ta réponse. Je crois que j'aurais aussi beaucoup de mal avec les tons chinois !!! Toi aussi tu habites un beau pays ; je vais à Shanghai dans quelques semaines, je découvrirai ainsi un (tout petit) bout du tien ;)

Krys / 克丽丝 17/04/2016 20:08

Merci Laurie pour ton point de vue qui me mènera à un autre article qui sera cette fois-ci du point de vue des Chinois et si pour eux ils acceptent qu'on s'intègre. J'hésite d'ailleurs à faire un sondage de rue...Je suis tout à fait d'accord nous sommes deux cultures extrêmement différentes aussi bien au niveau du mode de pensée qu'au niveau de nos moeurs et je peux comprendre que cela a été difficile pour certains expatriés d'être "rejeté" et d'être considérés comme des simples "Laowai" malgré leur amour pour ce pays. Bien évidemment je ne fais pas une généralité pour tous les expatriés et bien sûr que cela n'est pas à sens unique.

Llalie 17/04/2016 12:45

Passer plus de dix ans dans un pays (et ne pas avoir l'intention de retourner dans le sien) sans faire l'effort d'apprendre les bases de la langue d'usage, ça me parait tout de même incroyable. Je peux comprendre qu'on veuille choisir la facilité (pour avoir essayé de l'apprendre au lycée, je sais que le chinois m'a parut terriblement compliqué, surtout en ce qui concerne la prononciation et les tons), mais comment vivre quelque part sans pouvoir lire ou communiquer ? N'est-ce pas terriblement handicapant ? Vivre quelques galères en voyage, sur quelques semaines c'est une chose, mais même là j'essaie d'apprendre quelques mots et expressions simples pour me faciliter les choses. Et puis ça me parait aussi plus poli de chercher à s'intégrer un minimum à la société dans laquelle on vit (ceux qui ne parlent pas chinois, celà veut-il dire qu'ils ne cotoient pas du tout la population locale et restent tout le temps entre eux ? C'est un peu sectaire. XD )

Krys / 克丽丝 17/04/2016 14:54

Ca parait incroyable mais pourtant ça existe bel et bien des personnes qui ne veulent pas faire d'efforts même pas d'intégration mais d'adaptation !
Le Chinois, c'est sûr, n'est pas une langue facile mais comme tu dis c'est très handicapant de ne pas pouvoir s'exprimer ne serait-ce que dans sa vie de tous les jours. Faire ses courses, prendre le bus etc... Même si c'est pas parfait, ne serait-ce que baragouiner un peu. Perso quand je suis partie en Chine il y a un mois de pas pouvoir m'exprimer même sur des choses simples ça me foutait un coup au moral !
Malheureusement ceux qui ne parlent pas chinois et qui ne cherchent pas à le parler sont des personnes qui ne côtoient pas du tout la population locale ou du moins TRES rarement (assez pour ne pas avoir à l'apprendre) et ils restent entre expatriés. On rentre dans du communautarisme voire comme tu dis dans du sectarisme haha !

Tara B. 17/04/2016 12:03

Pour ce qui est de "s'intégrer" en Chine, je trouve très louable d'essayer et de faire des efforts pour se rapprocher de se pays et de sa culture, mais après presque deux ans ici, et en ayant fréquenté des français qui parlent couramment mandarin, sont mariés à des chinois, sont même parfois eux-mêmes enseignants de chinois et les avoir entendu dire à quel point s'intégrer était difficile et qu'ils ne comprenaient toujours pas les chinois après 10 ou 15 ans ici, je crois qu'il faut aussi avoir l'humilité de se dire que "l'intégration" est un idéal un peu utopique... S'adapter au mieux, faire des efforts pour comprendre l'autre oui, mais faire de la Chine son pays, même d'adoption, me semble être une vraie gageure vu la distance culturelle qui nous sépare...
Et petite précision pour le "mandarin standard" : si c'est bien le mandarin qui est parlé à Taïwan, en revanche sauf erreur ils utilisent le chinois traditionnel (non simplifié) à l'écrit, comme à Hong Kong, et c'est une vraie différence avec la RPC...

Krys / 克丽丝 17/04/2016 12:26

Je comprends ce que tu veux dire. Etant également avec un Chinois et même en aimant l'Asie et ses moeurs dans sa généralité, il y a bien évidemment des choses qui me dépassent et dépasseront toujours et c'est normal car nous partageons des cultures très différentes. Je parlerais de cela dans un autre article. Et bien évidemment intégration ne signifie pas oublier notre culture occidentale, ce que nous sommes et éviter de tomber dans les extrêmes. Cela aussi sera l'objet d'un futur article. Merci de ton avis Tara =)

Pour ce qui est de l'écrit je savais déjà ce que tu me dis. Je parle uniquement de la langue parlée et non de l'écrit car comme je l'ai dit il existe après plusieurs types de langues (où certains comme le Cantonais s'écrit en Chinois Traditionnel non simplifié) et je ne m'y connais pas assez pour en parler.

Tatsu 17/04/2016 11:28

Bonjour et félicitations pour ton blog (découvert grâce à Elsa) aussi documenté que touchant à lire :)
Je partage entièrement ton point de vue, vivre dans un pays sur le long terme (je suis gentille, sinon je dirai à court terme ^^) , sans en connaître la langue, est un raisonnement qui me dépasse.... Et ce, quelque soit la complexité de la langue en question. Sans même parler de volonté "d'intégration" (dans les limites du possible, on est et restera toujours un "étranger") ou de simple courtoisie pour l'entourage élargi, mais tout simplement par autonomie....
Je sais que nous ne sommes pas tous égaux dans l'apprentissage et que le chinois est délicat à appréhender pour un occidental, mais quelque soit le temps, nécessaire et différent pour chacun, son étude me semble nécessaire à une vie "épanouie" en Chine :)

Krys / 克丽丝 17/04/2016 11:59

Bonjour Tatsu, merci à toi de me rendre visite je suis contente de savoir qu'il te plait =)

C'est vrai que je parle beaucoup d'intégration dans mon article mais l'autonomie y joue également beaucoup. Je sais que mes 15 jours passés sans pouvoir parler, me faire comprendre et d'avoir toujours besoin de l'aide de Panda était assez agaçant et je finissais par penser que je servais vraiment d'ameublement même si ma belle-famille et certaines personnes me regardaient quand ils parlaient, me souriait etc...Et tout cela devient évidemment du bien-être et de l'épanouissement =)
Après bien sûr que l'apprentissage est propre à chacun mais comme on dit en Italie "Chi va piano, va sano e chi va sano va lontano" ;)

Mango&Shamallow 17/04/2016 10:18

Si je devais m'expatrier, je ferais tout pour apprendre la langue du pays. Si on ne la maîtrise pas un minimum, on ne peut pas vraiment s'intégrer, même si on adopte ses coutumes. Le chinois étant une langue très complexe, je me dirais que ça prendra le temps qu'il faudra mais à mes yeux, c'est indispensable de se lancer dans son apprentissage. Le problème, c'est que le refus ou la non-capacité à apprendre la langue du pays entraîne inévitablement le communautarisme. Après, ce n'est que mon point de vue et j'espère que d'autres vont réagir à ton article :-)

Krys / 克丽丝 17/04/2016 10:32

Je suis ravie de savoir que quelqu'un partage mon point de vue, merci pour ta réaction =)
En espérant aussi, ce serait bien d'avoir plusieurs avis sur la question !